Les éléments qui font un bon CV

Les éléments qui font un bon CV

Avec le curriculum vitae est la clé qui permet à une personne d’accéder au travail de ses rêves. Il s’agit en quelque sorte du premier contact avec le futur employeur. C’est une précieuse source d’information pour ce dernier dans le choix de son futur collaborateur. Autant donc, le rédiger correctement afin d’espérer obtenir un entretien d’embauche.

Il faut noter que dans le cas où on compte envoyer le CV dans un pays anglophone, il est assez pratique demander une assistance auprès des prestataires comme celui de Protranslate. Ils optimiseront le contenu pour maximiser les chances du candidat de se faire embaucher par les entreprises étrangères.  

Les différentes sortes de CV

Pour commencer, il faut comprendre que le CV doit être présenté selon une forme spécifique. Il doit tout d’abord contenir quelques éléments basiques que tout professionnel se doit de connaitre. Mais avant cela, on doit savoir d’abord qu’il existe plusieurs sortes de CV. On n’en retiendra que deux catégories : Le CV fonctionnel et le CV chronologique. Ce dernier est le plus courant. Il retrace les parcours de la personne depuis l’obtention de son premier diplôme jusqu’à l’accession de son poste actuel.

Le premier est par contre plus rare et présente les compétences de la personne. L’un ou l’autre sont utilisés en fonction de l’emploi auquel on veut postuler. Mais le CV fonctionnel est plutôt recommandé pour une offre d’emplois requérant une compétence spécifique. En outre, il y a une troisième voie entre les deux, le CV mixte. Dans ce cas, on présentera seulement les compétences utiles pour le poste auquel on postule au tout début du document. Ensuite, on complète par ses différentes expériences selon un ordre chronologique.

De plus en plus de recruteurs souhaitent disposer du plus d’information possible à propos du candidat sans s’encombrer. Il faudra dans ce cas éviter de tomber dans le piège de la redondance. Certaines personnes reprennent dans leur lettre de motivation les mentions contenues dans le CV. Pour construire un CV mixte digne de ce nom, il est important d’avoir un esprit de synthèse.

Les informations obligatoires dans le CV

Le CV comprendra ainsi un bon nombre d’informations sur le titulaire. On doit d’abord y trouver le nom et le prénom de ce dernier. On comptera aussi toute coordonnée importante pour que le recruteur puisse facilement le contacter tel que : le numéro de téléphone, l’adresse mail, les profils sur les réseaux sociaux, etc. Il est aussi courant, actuellement, de rajouter des informations complémentaires comme la nationalité ou le titre académique. Ensuite, on énumérera le poste souhaité et les formations que l’on a suivies.

On passe par la suite par la rédaction de manière chronologique les différentes expériences professionnelles. Il ne faut pas oublier de mentionner l’entreprise, les détails sur le poste occupé, la date, et la durée. Enfin le CV doit retracer fidèlement le parcours en évitant de mentir. L’orthographe et la syntaxe doivent être impeccables. Il est vrai que la maîtrise de ces derniers n’a pas toujours de rapport avec le travail escompté. Mais le futur employeur appréciera l’effort et sera plus enclin à proposer un entretien.

Le CV ne doit pas évoquer des éléments superflus qui n’ont rien à avoir avec l’emploi recherché. À noter que selon le pays un bon nombre d’informations ne doivent pas se trouver dedans. Tel est le cas de certaines informations personnelles comme aux États-Unis ou la grande Bretagne. Ainsi, le service de traduction de CV en Anglais – Protranslate adapte le document en fonction de ces prohibitions. Sinon, il est recommandé de rédiger un CV en respectant la forme dans une langue pour ensuite le traduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *