Quelles formations pour devenir assistante de direction ?

Quelles formations pour devenir assistante de direction ?

L’assistanat est un métier passionnant, varié et très porteur. Dans le cas de l’assistante de direction, son rôle est celui du bras droit du chef d’entreprise. Ses missions vont de l’administratif à la gestion des factures, en passant par la prise de rendez-vous. Quelles sont les formations existantes pour exercer ce métier ?

Des formations en pleine évolution

 

Il n’y a pas si longtemps, le métier d’assistante de direction pouvait s’exercer avec un Bac +2, bien souvent le BTS Assistante de Direction pour ne citer que lui. Le BEP et le CAP étaient également une option valable, notamment dans le cas d’une reprise d’études ou d’une reconversion. Cependant, aujourd’hui force est de constater que le niveau en BTS a baissé, poussant les entreprises à trouver de nouveaux moyens et observer de près d’autres formations pour recruter des assistantes de haut niveau.

Un métier de plus en plus exigeant

 

Les entreprises ont elles aussi revues leurs exigences à la hausse. Elles ont aujourd’hui des ambitions internationales, des fonctionnements complexes et une attente de résultats et de performances élevées. Cela impacte directement le métier d’assistante de direction, envers lequel les attentes des dirigeants sont automatiquement plus hautes. Le BTS mentionné plus haut ne suffit donc plus pour justifier d’un haut niveau. L’assistante de direction doit aujourd’hui impérativement faire preuve d’une vraie culture d’entreprise, à la fois en termes d’économie, de communication interne ou encore de management.

C’est pourquoi il n’est pas rare de trouver à l’heure actuelle des assistantes de directions qui s’orientent vers des cursus de niveau master, avec parfois des spécialités leur permettant de tirer leur épingle du jeu (management, communication, ressources humaines…).

Le recrutement est toujours difficile

 

Pourtant, malgré des profils de plus en plus qualifiés, les entreprises ont tendance à recruter des assistantes de direction qui ne se retrouvent pas toujours dans les missions confiées. En effet, les profils d’assistantes de direction sont de plus en plus touche-à-tout et les recruteurs surestiment bien souvent les tâches à leur confier. Ainsi, les missions « basiques » et indispensables de l’assistante. Telles que l’administratif, la prise de rendez-vous, le classement ou encore la gestion de l’accueil des clients et partenaires, sont parfois perçues comme ayant une valeur ajoutée moindre par des profils de haut-niveau qui les considèrent comme moins gratifiantes.

Il est donc crucial pour les recruteurs de bien préparer leur recherche afin de cibler un profil et des compétences en adéquation exacte avec les besoins de l’entreprise. Afin d’assurer une efficacité maximale de l’assistante, de réduire les risques d’un turn-over coûteux pour l’entreprise et d’assurer au profil recruté des missions dans lesquels il se retrouve. Il existe pour cela des cabinets experts dans ce domaine, comme Seref Consultants, qui a par ailleurs résumé de manière détaillée dans un article les compétences d’une assistante de direction.

Si vous êtes recruteur, n’hésitez pas à faire appel aux services de ce cabinet d’experts. Qui possède le savoir-faire pour trouver un profil qui correspondra exactement à vos attentes et vos besoins.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *