Quelles sont les meilleures formations paramédicales ?

Quelles sont les meilleures formations paramédicales ?

Quand on parle du secteur du paramédical, on pense très souvent à des métiers comme celui de pharmacien, de secrétaire médicale ou encore d’orthophoniste. Saviez-vous que ce secteur était bien plus vaste ? On y retrouve en vrac des domaines comme l’optique, la parapharmacie, les médecines alternatives comme l’ostéopathie, la chiropractie… On dénombre pas moins de 20 domaines différents dont certains arrivent progressivement en France. Mais comment se former dans ces différents secteurs ? Vers quels organismes s’orienter afin de bénéficier d’une formation reconnue ?

Les professions réglementées

Un grand nombre de professions sont réglementées et nécessitent d’obtenir titres et diplômes reconnus par l’état. C’est évidemment le cas des infirmières, des kinésithérapeutes, des aides-soignants pour ne citer que ces personnes. Les professions réglementées nécessitent très souvent de passer par une étape importante qui consiste en un concours d’entrée. Il faut savoir que des astuces existent pour outrepasser ce concours d’entrée. En effet, il est possible par exemple d’entamer des études d’infirmières ou de kinésithérapeutes dans des pays comme la Belgique dont les formations sont tout à fait équivalentes et dont il n’existe aucun concours d’entrée. Passé l’étape du diplôme, une équivalence peut vous être donnée en France afin de pouvoir exercer votre métier.

Les professions non réglementées

Un grand nombre de professions non réglementées ont vu le jour depuis maintenant plus de 50 ans. Leur développement exponentiel est le résultat d’une prise de conscience globale visant à se détourner progressivement de la médecine allopathique pour s’orienter vers des médecines plus douces et souvent complémentaires. On trouve dans ces disciplines le shiatsu, la yogathérapie, la méditation, le qi gong… Très souvent venues d’Orient, ces disciplines à la mode sont parfois jugées inefficaces et de ce fait leur reconnaissance en tant que discipline paramédicale par l’État ne se fait pas. Mais un grand nombre de fédérations et de centres de formation ont tout de même pu voir le jour, comme c’est le cas avec l’Hypnose Ericksonienne dont les formations sont disponibles dans toutes les régions, à distance ou en présentiel pour des tarifs parfois au-dessus de la normale avec aucune possibilité de financement par des organismes de formation professionnelle. Ces disciplines restent donc disponibles qu’à une élite qui a fait le choix d’investir ses économies pour se former sans aucune garantie de reconnaissance.

Le cas des métiers de l’optique

Les métiers de l’optique sont en pleine expansion notamment en raison des troubles résultant de l’utilisation abusive de nos écrans. Ce secteur compte de nombreux métiers comme :

  • l’opticien – optométriste
  • le créateur de lunettes
  • le responsable en réfraction
  • l’Adaptateur de lentilles
  • le chef de produit
  • le responsable technique
  • le spécialiste en basse-vision

Un grand nombre de formations dans les métiers de la vision et en particulier dans la santé visuelle sont disponibles sur l’hexagone. Elles correspondent à des formations allant généralement du bac+2 au bac+5 et n’excluent pas la possibilité d’effectuer une thèse de doctorat, ceci permettant à chacun, quelles que soient ses ambitions, d’entreprendre sa formation initiale ou sa reconversion dans ce secteur qui recrute de plus en plus.

En conclusion, le secteur du paramédical est un secteur très vaste qui permet à chacun d’entrevoir la possibilité d’une carrière professionnelle, quel que soit son niveau d’étude ou sa situation sociale et professionnelle actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *